LE VIEUX-LILLE : CŒUR DE LILLE

Flamande, bourguignonne puis espagnole avant de devenir française, Lille possède une histoire et un patrimoine architectural exceptionnels. On trouve la première trace écrite mentionnant la ville dans une charte datant de 1066. Dans cet écrit, elle est nommée « Isla », du mot latin insula signifiant littéralement île. Point de déchargement de la Deûle, la ville est donc originellement un port qui préfigure sa vocation de ville marchande.

Citadelle sous Louis XIV après avoir été marchande durant le Moyen-Age, industrieuse au XIXe et ambitieuse au XXe siècle, la ville préserve les vestiges de ce passé, tout en regardant vers l’avenir.Et parmi les nombreux quartiers qui la composent, le Vieux-Lille se démarque indéniablement.

La Grand' Place, déjà Place du Marché au Xème siècle, reste, avec ses nombreuses terrasses de cafés et ses boutiques, le rendez-vous incontournable des Lillois.

"Visitez son cœur de ville"

Quartier le plus pittoresque de la ville, le Vieux-Lille s’étend au nord de la Grand Place sur près de 2 km². Le quartier du Vieux Lille se compose de 2 secteurs assez contrastés en matière d’architecture :

La ville flamande historique

Entre la Grand Place et la cathédrale Notre-Dame de la Treille, la ville flamande historique regorge de boutiques, galeries d’art, cafés et restaurants. Ses ruelles pavées, souvent étroites et parfois sinueuses, suivent le tracé des canaux aujourd’hui disparus. On y trouve encore de nombreuses maisons de ville de la première moitié du XVIIe siècle, dont les façades mêlent grès, brique et pierre calcaire. Les plus fastueuses se couvrent de peintures vives et de sculptures baroques. Certaines présentent de typiques pignons triangulaires en escaliers. Voir notamment les rue Lepelletier, rue de la Monnaie, rue Basse, rue de Gand, place Louise de Bettignies et place aux Oignons.

Le quartier royal

A l’ouest de la cathédrale, et jusqu’au canal de la Deûle, s’étend le quartier royal. Il fut aménagé à partir de 1670 pour relier la Citadelle, nouvellement construite, au reste de la ville. Le long de rues tirées au cordeau, précisément la rue Royale et ses perpendiculaires, se succèdent demeures aristocratiques et hôtels particuliers à la française de style classique.

"Venez flâner dans les rues et ruelles pavées du Vieux-Lille où règne un souci d’harmonie qui représente la synthèse du style français du XVIIe siècle et de la tradition locale."

De son riche passé marchand, la métropole lilloise a gardé une vraie tradition commerciale.

Chaque secteur a sa spécificité, et la variété des presque 4000 boutiques offre de quoi satisfaire tous les budgets et toutes les envies !
Avec ses ruelles pavées bordées de jolies maisons flamandes, le Vieux Lille est le quartier le plus propice à la découverte des grands noms du luxe, de la mode et du design.

Ses épiceries fines et pâtisseries font le bonheur des gourmets, tout comme l’élégant marché de la place du Concert. Dans le centre et les rues piétonnes, place aux grands magasins et aux enseignes internationales. La ville est une destination touristique de premier plan, reconnue pour son cadre de vie accueillant, son patrimoine préservé et sa vie culturelle intense.

De nombreuses galeries d’art ont élu domicile dans ce quartier dynamique et branché de Lille.

"Un secteur très recherché"

Lille attire de plus en plus d’habitants.

Aujourd’hui, la demande de logements dans la région Lilloise est plus forte que l’offre, et notamment en ce qui concerne le Vieux-Lille, très prisé de jeunes, actifs ou étudiants, à la recherche de petites et moyennes surfaces.

Pourtant, le Vieux-Lille n’a pas toujours été ce quartier cossu et animé. Très populaire, voire mal fréquenté, le quartier ancien fut restauré massivement à partir des années 70 sous l’impulsion de Pierre Mauroy. Les petits bars et lieux de plaisirs de la rue de la Clef, rue Basse ou encore de la rue St André, ont fini par laisser place aux boutiques chics de la rue Grande chaussée et aux bars branchées de la rue Royale. Point d’orgue de ce processus de réhabilitation : la création en 1980 d’un secteur sauvegardé pour de nombreux immeubles classés loi Monuments historiques du Vieux-Lille.