Plus de 2 millions de visiteurs à la recherche de bonnes affaires, 4 000 emplacements soit près de 100 kilomètres d’étals… le temps d’un week-end, la ville de Lille est en pleine ébullition ! Un événement parmi les plus connus de France et dont la réputation dépasse aujourd’hui nos frontières. Retour sur l’histoire du plus grand et plus célèbre des marchés aux puces d’Europe.

La première trace écrite de la braderie de Lille remonte à 1127 dans les récits du chroniqueur Galbert de Bruges. Elle se tient alors après l’Assomption sur la place du marché… appelée aujourd’hui Grand’Place. Si son histoire reste mal connue des historiens, on peut toutefois affirmer que l’événement a évolué à maintes reprises tant dans son principe (foire, vente de tissus, vide-grenier…) que dans sa fréquence et sa durée.

Au moyen-âge, la traditionnelle foire de Lille permet à ses habitants et aux vendeurs de toute la France de commercialiser librement leurs marchandises pendant 30 jours. Se joignent à eux de nombreux valets qui proposent à la vente les objets, meubles ou vêtements de leurs maîtres. En 1523, les autorités fixent le début de la braderie au 30 août (ou 31, si le 30 tombe un dimanche) et sa durée à sept jours ouvrables.

Au 16e siècle la braderie devient un vide-grenier avec l’apparition des véritables bradeux, au sens moderne du terme : les domestiques. En effet, ils peuvent désormais vendre les vieux objets de leurs patrons pour leur propre compte, les valets devant auparavant remettre le fruit de leur travail à leurs maîtres.

Pas de braderie sans moules !

Si la braderie de Lille est le rendez-vous incontournable des chineurs, elle est aussi prisée des amateurs de moules depuis les années 1970. Marinières, à la crème, au roquefort…les brasseries lilloises ne manquent pas d’imagination pour satisfaire toutes les envies. 500 tonnes de moules et 30 tonnes de frites sont ainsi consommées chaque année !

Nouvelle formule pour 2017

Suite à un questionnaire en ligne rempli par 3 200 Lillois, la braderie change de formules pour plaire au plus grand nombre. Tout d’abord, la braderie commencera le samedi 02 septembre à 8h et s’achèvera le dimanche à 18h. Les exposants se réorganisent autour du Centre et du Vieux-Lille. Grand changement pour cette année, l'inscription sera obligatoire pour pouvoir vendre à la Braderie de Lille. Il y aura un contrôle à l’entrée de la braderie, dans le cadre des normes de sécurité.
Pour les habitants et les commerçants sédentaires Lillois, la braderie reste comme pour les années précédentes, totalement gratuite. Cependant, pour les brocanteurs et antiquaires, les Food trucks et les friteries l’emplacement devient payant. Autre nouveauté pour cette édition 2017 : les commerçants non sédentaires et la vente d’objets neufs par des particuliers sont interdits de braderie.