L’emblématique Vieux-Lille est un bijou architectural façonné au fil du temps et de l’histoire de la Capitale des Flandres. C’est nez en l’air que nous partons à la découverte de quelques grands bâtisseurs et de leurs œuvres dans cet écrin de pierre, de verre et d’acier.

La Vieille bourse

Commençons notre balade par l’endroit le plus majestueux de Lille. Construite au 17 ème siècle sous la direction de Gabriel d’Estrée, la Vieille Bourse est le témoignage de l’intense activité économique de la ville qui était alors espagnole. Composée de 24 petites maisons de commerce adossées à une galerie entourant une cour intérieure, le cœur de ce joyau de l’architecture flamande bat au rythme des flâneurs, bouquinistes, joueurs d’échecs et danseurs de tango en été.

La maison Gilles de La Boë

Partons vers la place Louise de Bettignies pour admirer les très belles façades des maisons, l’une d’elles attire particulièrement l’attention tant sa devanture est foisonnante et richement décorée : la maison Gilles de la Boë située au numéro 27 et 29, construite en 1636. De style Flamand maniériste, cette demeure signe avec éclat la prospérité de son propriétaire, marchand d’épices et d’étoffes.

La cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille

Au cœur du Vieux-Lille, surplombant le parvis animé et joyeux, la cathédrale s’élève majestueuse et intrigante avec sa façade de marbre translucide et son architecture moderne. L’édifice dont la première pierre fut posée en 1854 ne fut achevé qu’en 1999 : 145 ans de péripéties… C’est l’architecte Pierre Louis Carlier associé à Peter Rice qui furent les derniers intervenants. Ladislas Kijno peintre du Nord d’origine polonaise a dessiné l’impressionnante rosace.

La maison haute rue de Gand

Cette maison illustre la volonté d’occuper au maximum les espaces disponibles à la construction, quitte à construire un bâtiment plutôt biscornu… Aujourd’hui la maison haute est le témoin du manque de place qu’a subi le Vieux-Lille au XIX ème siècle.

Le temple maçonnique

Dirigeons-nous maintenant vers un lieu mystérieux, le temple maçonnique de Lille, qui n’ouvre ses portes que lors des journées du patrimoine. D’inspiration égyptienne, il a été construit en 1880 par l’architecte Albert Baert à qui l’on doit la merveilleuse Piscine de Roubaix. Sur le bas-relief de la façade, on peut admirer les symboles de la loge Lumière du Nord : le soleil, la pyramide, le sphinx, une femme tenant un miroir…

La citadelle de Lille

Nous terminons cette visite par la Citadelle construite par Vauban au 17 ème siècle et qui l’avait lui-même baptisée la Reine des citadelles. Classé monument historique, le site est remarquable par son état de conservation et la qualité de son architecture militaire. Entourée de nature, la citadelle est aussi un lieu de promenades pour se ressourcer.

 


 

Laissez-vous porter par le charme du Vieux-Lille et au hasard des petites rues étroites, découvrez d’autres beaux lieux surprenants…